Le Grand Journal » A La Une »
Les Brèves du Mexique
Publié: 25/02/2010
Source: Nicolas Quirion

education MexicoÉducation: L’ONU distribue les mauvais points au Mexique – Le Mexique et les États-Unis opposés à la légalisation des drogues – Diminution du PIB par habitant en 2009 – La Revue de Presse

L’actualité mexicaine vue par la rédaction du Grand Journal

Éducation: L’ONU distribue les mauvais points au Mexique

Le Costa-ricain Vernor Muñoz, rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à éducation a recommandé la semaine dernière au Mexique d’améliorer la qualité de l’éducation pour tous, en particulier dans les zones rurales et indigènes.

« Les populations pauvres reçoivent une éducation pauvre, a assuré Muñoz lors d’une conférence de presse, pour la Haute Commission de l’ONU il est nécessaire que le Mexique investisse davantage dans l’éducation. »

Le fonctionnaire de l’ONU a pointé une grave dérive dans la « subordination » du Secrétariat d’Education Public (SEP) au syndicat majoritaire du secteur, le SNTE, dirigé par l’indéboulonnable Elba Esther Gordillo. Cette relation représente à ses yeux une « obstruction » aux avancées éducatives du Mexique.

« Cette symbiose atypique obéit à une conjoncture politique, car le SNTE a une fonction syndicale mais c’est une force politique certaine, avec un poids significatif dans le système éducatif »

Muñoz a également critiqué les profondes inégalités qui règnent entre les zones urbaines et les zones rurales, entre les différents états ainsi qu’entre les écoles publiques et privées. Selon lui le budget destiné à l’éducation est insuffisant, le rapport de l’ONU incite le Mexique augmenter de 0,5% le budget réservé à l’éducation, afin d’atteindre les 8% du PIB.

On compte presque 7 millions d’analphabètes au Mexique, parmi lesquelles 50% se trouvent dans des zones rurales et indigènes de certains états, en particulier Oaxaca, le Chiapas et Veracruz.


Le Mexique et les États-Unis opposés à la légalisation des drogues

Le ministre de la santé, José Ángel Córdova Villalobos, et le « tzar » José Ángel Córdova Villalobos et Gil Kerlikowskeantidrogue des Etats-Unis, Gil Kerlikowske ont exprimé mardi leur rejet d’une légalisation des drogues pour réduire la consommation.

Réuni à l’occasion de la 8ième réunion bilatérale Mexique/Etats-Unis pour la réduction de la consommation de drogue, les deux hommes politiques discutaient des manières de réduire la demande de drogue dans les deux pays. Bien que la légalisation des substances ne figurait pas à l’ordre du jour, le thème à été abordé et la question tranchée de manière catégorique :

« Au Mexique, et je veux le préciser très clairement, il existe un consensus pour maintenir la pénalisation de la culture, du transport, de la possession, du commerce et de la consommation des substances identifiées comme dangereuses par les conventions internationales », a déclaré Córdova.

« Nous sommes convaincus que la légalisation de la consommation de drogues est non seulement dangereux mais également impossible à mettre en pratique (…) Les drogues ne sont pas dangereuses parce qu’elles sont illégales, elles sont illégales car elles sont dangereuse » a-t-il affirmé.

Pour sa part Kerlikowske, directeur du Bureau National de la Politique anti-drogue de la Maison Blanche, a réitéré que la légalisation n’était pas sujette à discussion aux États-Unis.

« Il existe pour cela de nombreuses raisons, il n’y a aucune donnée qui permette de penser que la légalisation réduise la violence ou soit bénéfique à l’économie. » a-t-il argumenté.

Aux Etats-Unis, entre 20 et 25 millions de personnes sont considérées comme dépendantes aux drogues illégales, alors qu’au Mexique on en compte seulement 500 000, selon les chiffres officiels.

Traduit de El Universal

Diminution du PIB par habitant en 2009supermarché Mexique

Fin 2009, le Produit Intérieur Brut (PIB) par personne se chiffrait à 109 929 pesos, ce qui reflète une baisse de 3,32% par rapport à 2008, selon les données communiquées par  l’Institut National de Statistiques et de géographie (INEGI).

Selon l’institution, cette baisse est une conséquence de la chute de 6,5% du PIB mexicain -la baisse la plus forte enregistrée depuis 1932- ainsi que de la hausse des prix.

La Revue de Presse

NezahualcoyotlLivre: Les Chants de Nezahualcoyotl, roi de Texcoco

Nezahualcoyotl est sans aucun doute le représentant le plus connu de la poésie précolombienne. Né en 1402 au Royaume de Texcoco, près de Mexico, il entre au Collège des Prêtres et étudie la pensée de ses ancêtres toltèques, tout en s’adonnant à la poésie. Les chants de Nezahualcoyotl tournent autour de trois grands axes: le destin de l’homme, la parole et Dieu.

-Lire la critique du recueil sur Critiques Libres

ciudad_juarez

Ciudad Juarez, la ville la plus violente du Mexique

La ville mexicaine sombre dans la violence des gangs formés autour du trafic de cocaïne, mais les autorités tentent de reprendre pied par un vaste plan d’investissement… Le président Felipe Calderon a pris de nouvelles mesures pour tenter de stopper cette violence devenue endémique et de raccommoder le tissu social de cette ville considérée comme la plus violente du monde.

-Lire le reportage de Patrice Gouy sur La Croix

FridaOKFrida Kahlo y su mundo… à Bruxelles

Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles célèbre en ce début 2010, les 200 ans de l’indépendance du Mexique et le centenaire de sa révolution avec pas moins de 6 expositions, dont une très émouvante des oeuvres rares de Frida Kahlo.

-A lire et à écouter sur France Info

Javier hernandezFoot: Hernández, nouvelle idole aztèque

À 20 ans, Javier Hernández est déjà devenu une idole dans son club, les très populaires Chivas de Guadalajara, et le nouvel espoir d’El Tri en vue d’Afrique du Sud 2010. Pas surprenant que les médias et les supporters mexicains attendent de grandes choses du jeune prodige, ses admirateurs se comptent par millions.

-A lire sur Fifa.com

Nicolas Quirion -(legrandjournal.com.mx)