Le Grand Journal » A La Une »
Cabos: la basse-californie à son tour touchée par la violence ?
Publié: 30/10/2011
Source: Revue de Presse

CabosOn pensait que la région de Cabo San Lucas était épargnée par la violence qui gangrène une bonne partie du pays. Mais samedi midi, à l’heure du déjeuner, plus de 200 touristes ont dû se réfugier à l’intérieur d’un centre commercial après qu’une fusillade ait éclaté sur le parking du centre, entre la police et des narcotrafiquants.

Mais où peut-on encore se rendre au Mexique? Hier, des touristes se trouvant en Basse-Californie ont dû se réfugier dans un centre commercial pour éviter les balles des narcotrafiquants.

Heureusement, personne n’a été blessé dans la fusillade, qui a fait des dégâts matériels, avec plusieurs voitures transpercées par les balles ainsi que plusieurs portes d’entrées du centre commercial. Deux individus ont finalement été arrêtés. Ils sont suspectés d’avoir assassiné un marin mexicain près du même centre commercial la veille au soir.

Lire la suite sur www.amerique24.com

Los Cabos selon Paris-Match : Les stars ont trouvé leur paradis !

Au Mexique, à deux heures d’avion de Los Angeles, « Cabos » est devenu en quelques années le refuge favori des célébrités. Entre Pacifique et désert de cactus, fêtes et farniente, Paris Match a percé les secrets de son succès. Et vous livre les meilleures adresses où croiser les people.

On dirait une oasis dans le désert. Pour y accéder, il faut descendre le long d’une route sinueuse, entre les palmiers. Montrer patte blanche au portail de sécurité. Puis s’arrêter quelques mètres plus bas, à un rond-point richement fleuri, bordé par une hacienda blanche aux fenêtres en forme d’arche.

Au loin, on aperçoit la mer et la crête des rochers. C’est là, au One & Only ­Palmilla Hotel, que près de trois cents invités ont fait une ovation à John Travolta, un soir de février 2004. Sa femme Kelly avait privatisé l’endroit pour fêter ses 50 ans. De Tom Cruise à Oprah Winfrey, en passant par Robin Williams, Sharon Stone et Tom Hanks, le Tout-Hollywood a répondu présent à la « carte d’embarquement », carton d’invitation à cet anniversaire-surprise, dessiné en hommage à la passion de la star pour les avions.

Ce soir-là, Barbra Streisand a improvisé un « Happy Birthday » inspiré de Marilyn Monroe devant John F. Kennedy. Assis à côté d’un gâteau de 200 kilos en forme de Boeing, Travolta a essuyé quelques larmes. La fête, qui a duré tout le week-end, aurait coûté 10 millions de dollars. Elle a définitivement consacré la légende de Cabo San Lucas.

Lire la suite sur parismatch.com