Le Grand Journal » A La Une »
Espagne, Chine et Mexique – L’histoire du premier choc des civilisations !
Publié: 24/04/2012
Source: Revue de Presse

« Dans la conquête du Mexique par Cortés, ce ne furent pas les chevaux, les canons et quelques milliers d’hommes qui vinrent à bout d’un Empire, certes divisé, de 20 millions d’Amérindiens, mais bien l’ouverture à l’autre, à l’étranger, ange ou démon peu importe… »

Le XVIe siècle est le temps de la première mondialisation, d’Asie en Amérique. L’historien Serge Gruzinski nous explique la rencontre de ces mondes, indispensable pour comprendre «l’invention de l’Occident» et la globalisation d’aujourd’hui.

Le Nouvel Observateur : Votre nouveau livre, «l’Aigle et le Dragon», est le récit de la première mondialisation au XVIe siècle par les Ibériques, c’est-à-dire les Espagnols et les Portugais, qui pour la première fois se déploient à l’est comme à l’ouest sur la scène planétaire, en Asie et en Amérique. Est-ce vraiment la première mondialisation?

Serge Gruzinski :  Il ne faut pas oublier la première mondialisation, certes incomplète, musulmane. Quand l’ambassadeur portugais Tomé Pires arrive à Canton en 1520, il y découvre de grandes mosquées. L’Islam, par les marchands et les routes de la soie, avait depuis longtemps pénétré la Chine. En tant qu’historien je me suis toujours demandé si l’antagonisme entre l’Occident et l’Islam ne vient pas de ce moment-là, quand les musulmans du XVIe siècle, pionniers de la mondialisation, ont eu le sentiment d’avoir été dépossédés. Eux qui étaient partout, en Afrique, en Asie centrale et en Chine, n’ont pu résister à la grande offensive ibérico-chrétienne.

Les musulmans ont été désespérés de n’avoir pas découvert l’Amérique. Il est vrai que ni le Coran ni la science arabe n’en ont jamais rien dit. De plus, très vite le Nouveau Monde allait être totalement christianisé et échapper à toute influence musulmane pendant des siècles. C’est donc au début du XVIe siècle que les Européens catholiques vont damer le pion du monde musulman et intervenir aux quatre coins de la planète.

Lire la suite de cet excellent article sur bibliobs.nouvelobs.com