Le Grand Journal » A La Une »
Au Chiapas, le toit réconfortant de l’auberge Jésus le Bon Pasteur
Publié: 29/04/2015
Source: Revue de Presse

Au-Mexique-le-toit-reconfortant-de-l-auberge-Jesus-le-Bon-Pasteur_article_mainChaque année, des milliers de migrants dont le rêve américain se transforme en cauchemar croisent la route d’Olga Sanchez, qui leur ouvre les portes de sa petite auberge dans le sud du Mexique, à Tapachula.

Marcher. Voler. Imbibés d’espoir, ces mots trônent au-dessus de portraits de migrants mutilés peints sur un mur de l’auberge Jésus le Bon Pasteur du pauvre et du migrant, située à Tapachula, ville du sud du Mexique.

Attaqués, violés, pillés ou tombés d’un train, des migrants, principalement originaires de l’Amérique centrale, atterrissent par centaines chaque année dans cette auberge. Elle leur offre un répit, loin des autorités mexicaines qui cherchent à les renvoyer dans leur pays d’origine.

PREMIÈRE LIGNE D’AIDE POUR LES MIGRANTS

Il s’agit du seul organisme au Mexique à prendre à charge des malades, des blessés ou des personnes mutilées sans aucune limite de temps.

« Ils viennent au Mexique avec un rêve. Et ensuite, il faudrait qu’ils rentrent chez eux sans leurs jambes. Ils se disent qu’ils vont être la risée de tous et préfèrent généralement rester », résume Olga Sanchez, 56 ans, qui a fondé l’auberge il y a plus de vingt ans dans sa région natale du Chiapas, à la frontière du Guatemala.

Lire la suite sur le journal La-Croix.com ICI