Le Grand Journal » A La Une »
Veracruz – Six personnes abattues, dont un chef de cartel et un journaliste
Publié: 16/08/2015
Source: Revue de Presse

4708592_6_a2df_en-avril-2012-deja-des-photographes_5e06274fca7138dd250d962e04954925Six personnes, dont un chef local d’un cartel de la drogue et un journaliste qui se trouvait avec lui, ont été abattues jeudi matin dans un bar dans l’État de Veracruz (est du Mexique), ont annoncé les autorités.

« Six personnes ont été exécutées dans un bar de Orizaba. Parmi elles, José Marquez Balderas alias “ El Chichi ”, identifié comme le chef local du groupe criminel de Los Zetas », ainsi qu’« un journaliste, Juan Heriberto Santos », a indiqué le gouverneur de Veracruz dans un communiqué.
Selon les témoins, les six victimes « se trouvaient ensemble » dans ce bar lorsque cinq hommes ont surgi et ont ouvert le feu sur elles.

Deux autres journalistes étaient également présents « mais n’ont pas été touchés » selon les autorités locales. Ils sont actuellement entendus par la police.

Ces deux journalistes, qui travaillent pour le quotidien local El Buen Tono, « inexplicablement (…) n’ont pas été visés », a commenté Luis Dominguez, directeur de ce journal, sur une radio nationale.

Selon lui, un des agresseurs serait revenu dans l’établissement pour frapper avec une bouteille les deux reporters, blessant légèrement l’un d’eux à la tête.

Les policiers ont tenté d’empêcher la fuite du commando qui aurait répliqué. Deux policiers ont été blessés, dont un grièvement.

Les reporters couvrant les affaires criminelles ont l’habitude de se retrouver dans ce bar, La Taberna, selon M. Dominguez.

L’État de Veracruz est l’un des plus touchés par les violences liées au trafic de drogue. Il est le théâtre régulier d’affrontements entre cartels de narcotrafiquants.
C’est également l’État le plus dangereux du Mexique pour les journalistes. Onze d’entre eux y ont été tués depuis 2010.

Rubén Espinosa, photoreporter abattu le 31 juillet dans la capitale avec quatre autres femmes, avait récemment fui cet État après y avoir reçu des menaces.

Source – Agences