Le Grand Journal » A La Une »
Mexico – L’urgence environnementale levée !
Publié: 17/03/2016
Source: Le Grand Journal

398714 02: This is an aerial early morning view of Mexico City December 13, 2001 in Mexico. It is possible to see the pollution in the air over the city. Some American researchers have determined that inflammation and irregularities in lung X-rays of school children in Mexico City are cause by the air pollution. (Photo by Susana Gonzalez/Getty Images)

Le gouvernement mexicain a levé hier les mesures d’urgence environnementale mises en place durant quatre jours dans la capitale Mexico où le taux de concentration d’ozone a diminué, a déclaré le ministre de l’Environnement. 

« Compte tenu des conditions actuelles et grâce aux mesures prises, nous sommes heureux d’annoncer que l’urgence environnementale est levée », a indiqué à la presse le ministre de l’Environnement Rafael Pacchiano.

La forte concentration d’ozone dans cette métropole de 21 millions d’habitants, où circulent 5,5 millions de véhicules, avait conduit les autorités locales à activer la phase I du plan d’urgence environnementale, pour la première fois en 13 ans. Mardi, les autorités ont interdit de circulation 1,1 million de véhicules pendant trois jours, invité les enfants et personnes âgées à rester à l’intérieur et appelé les habitants à éviter les efforts physiques.

L’alerte à la qualité de l’air a été déclenchée après que le taux de pollution à l’ozone eut dépassé la barre des 190 points, pour atteindre 194, niveau pouvant causer des problèmes respiratoires et cardiovasculaires. Les mesures d’urgence ont permis de faire passer la concentration d’ozone de 190 points lundi à 136 points jeudi, a précisé M. Pacchiano. Le pic de pollution est intervenu après des années de progrès en matière de qualité de l’air dans la capitale.

Dans les années 1990, l’ONU avait déclaré Mexico ville la plus polluée au monde. Les autorités de la capitale ont indiqué qu’en juillet dernier, un jugement de la Cour Suprême mexicaine atténuant les effets d’un programme qui restreint la circulation des véhicules anciens a eu pour effet de mettre sur les routes un million de véhicules supplémentaires. Les autorités fédérales et locales ont convenu hier de créer un groupe de travail qui doit, dans un délai de 15 jours, modifier le plan d’intervention environnemental et simplifier les règles de restriction de la circulation automobile.

Article du 14 mars 2016 – Une alerte à la pollution de l’air à Mexico 

MEXICO – La municipalité de Mexico a lancé une première alerte à la pollution de l’air depuis 11 ans après que le niveau d’ozone eut atteint presque le double des normes acceptables.

En vertu de cette alerte, les véhicules lourds et les plus vieux ne pourront pas emprunter les rues, mardi.

La capitale mexicaine était souvent touchée par le smog avant qu’un règlement municipal ne soit adopté pour décourager la présence de véhicule âgé de plus de huit ans. Ce règlement a récemment été assoupli à la suite d’un ordre de la cour.

Les militants écologiques et les autorités ont affirmé que cette décision a eu comme conséquence une augmentation du nombre de véhicules dans les rues de la ville.

L’ozone est un élément du smog qui peut causer des problèmes respiratoires. La dernière alerte à l’ozone à Mexico avait été lancée en 2002, la dernière alerte à la pollution de l’air en 2005.

Source – Agences