Le Grand Journal » A La Une »
«El Chapo» extradé aux Etats-Unis !
Publié: 19/01/2017
Source: Revue de Presse

el chapo

«El Chapo» a quitté le Mexique. Jeudi, le puissant narcotrafiquant Joaquin Guzman a été extradé vers New York aux Etats-Unis, après le rejet par la Cour suprême de ses derniers recours, à la veille de l’investiture de Donald Trump à la présidence américaine. Son avion devait se poser jeudi soir sur le sol américain.

Le chef du cartel de Sinaloa est accusé d’avoir introduit des quantités considérables de drogue aux Etats-Unis et alimenté une guerre fratricide entre cartels au Mexique. Il est poursuivi au Texas et en Californie notamment pour trafic de drogue, homicide et blanchiment d’argent.

La peine capitale écartée

Guzman «a été extradé cet après-midi et devra affronter plusieurs poursuites pénales en cours» a écrit sur Twitter le ministre de l’Intérieur Miguel Angel Osorio Chong. Une source auprès du gouvernement américain a indiqué à l’AFP que Guzman avait été envoyé vers l’Etat de New York, où il devrait se poser aux Etats-Unis vers 22H00 (4h00 du matin vendredi heure de Paris).

Le «roi de l’évasion», qui avait donné des maux de tête aux autorités mexicaines, était incarcéré depuis mai à la prison de Ciudad Juarez (nord), à proximité de la frontière avec le Texas.

Le ministère mexicain des Affaires étrangères avait assuré en mai, après avoir autorisé l’extradition du narcotrafiquant, qu’il avait obtenu des autorités américaines la garantie que «la peine de mort ne serait pas appliquée».

Article du 20 mai 2016 – Le Mexique valide l’extradition du baron de la drogue « El Chapo » vers les Etats-Unis !

Les autorités mexicaines ont annoncé vendredi valider l’extradition du baron de la drogue Joaquin « El Chapo » Guzman vers les Etats-Unis, mais le narcotrafiquant dispose de 30 jours pour faire appel.

Le ministère « a informé aujourd’hui Joaquin Guzman Loera (…) des accords par lesquels le gouvernement du Mexique concède son extradition internationale au gouvernement des Etats-Unis » pour y être jugé, indique le communiqué.

Le chef du cartel de Sinaloa est poursuivi au Texas « pour les délits d’association délictueuse contre la santé, de délinquance organisée, de possession d’armes, d’homicide et blanchiment d’argent » et en Californie « pour importation et possession de cocaïne en vue de la distribuer« , rappelle le ministère des Affaires étrangères.

Les autorités mexicaines « ont obtenu de la part du gouvernement américain les garanties suffisantes afin que la peine de mort ne soit pas appliquée » à Guzman, précise le communiqué.

La décision du gouvernement mexicain de valider l’extradition du baron de la drogue intervient dix jours après son transfèrement surprise de la prison de El Altiplano, à 90 km de Mexico, vers une prison fédérale de Ciudad Juarez (nord), à la frontière américaine.

Article du 8 mai 2016 – El Chapo placé dans la prison la moins sûre du Mexique !

Le narcotrafiquant Joaquin « El Chapo » Guzmán a été transféré dans la prison la moins sécurisée du Mexique. Cette information a été diffusée par la chaîne Fox News, se référant à un représentant des forces mexicaines de sécurité.

Les autorités mexicaines ont soudainement transféré El Chapo de la prison de haute sécurité d’Altiplano, à 90 kilomètres à l’ouest de la capitale Mexico, à celle de Ciudad Juarez, située à la frontière mexico-américaine. Les médias ont ensuite rapporté que le tribunal mexicain avait approuvé l’extradition de Joaquin Guzmán aux Etats-Unis. Selon la législation mexicaine, la décision d’extradition doit être approuvée par le ministère des ?ffaires étrangères du pays. Le ministère a 30 jours pour examiner la décision et prendre une décision finale sur l’extradition du leader du cartel de Sinaloa.

Selon un porte-parole des services de sécurité du Mexique, ayant requis l’anonymat, la prison « Ceferezo 9″ est moins inaccessible par rapport à celle d’Altiplano et est située sur le territoire contrôlé par le cartel de Sinaloa. Les autorités locales n’ont pas précisé pourquoi ils ont choisi cette prison pour El Chapo.

« Cette décision est inutile. C’est une partie de son empire, il a des infrastructures et du personnel sur place qui l’aideront à organiser encore une fuite », a déclaré Michael Vigil, ancien directeur du département étranger de l’agence fédérale américaine chargée de la mise en application des lois sur les stupéfiants sur le territoire américain et à l’étranger (Drug Enforcement Administration – DEA).

Surnommé à cause de sa taille de 1,67 m « le Courtaud Guzmán » ou « le Petit Guzmán », Joaquín « El Chapo » Guzmán, leader du cartel de Sinaloa, est connu comme le narcotrafiquant le plus important du Mexique. Il a été arrêté par la police pour la troisième fois début janvier.

Auparavant, lors de son arrestation en février 2014, « le Courtaud Guzmán », était considéré comme le « plus puissant narcotrafiquant au monde ». Il est parvenu à s’échapper de la prison de haute sécurité d’Altiplano, où il était incarcéré depuis un peu plus d’un an, redevenant ainsi l’homme le plus recherché du Mexique.

Le cartel de Sinaloa a mené une guerre sanglante contre les forces armées et contre les cartels rivaux, dont le cartel des Zetas. Depuis 2006, plus de 80.000 personnes ont été tuées dans les violences liées au trafic de drogue au Mexique.

Article du 08 Mai 2016 – El Chapo » Guzman transféré dans une prison de Ciudad Juarez !

Le baron de la drogue mexicain Joaquin « El Chapo » Guzman a été transféré samedi à l’aube dans une prison de Ciudad Juarez dans le nord du Mexique, tout près de la frontière américaine, a appris l’AFP auprès d’une source judiciaire.

Ce transfert, encadré d’un important dispositif militaire, s’inscrit dans le cadre d’un « protocole de sécurité, prévoyant une rotation régulière de prisonniers », a expliqué cette source auprès de la Commission nationale de sécurité qui a souhaité rester anonyme.

Le sanguinaire leader du cartel de Sinaloa, arrêté en janvier, était jusqu’ici incarcéré dans la prison de sécurité maximale à El Altiplano à 90 km de la capitale.

Il est arrivé à l’aube à l’aéroport de Ciudad Juarez, encadré par quelque 150 policiers fédéraux arrivés en amont à bord de trois avions. El Chapo a ensuite été transféré en hélicoptère à la prison située dans le sud de Ciudad Juarez.

Si cette prison n’est pas un établissement de sécurité maximale, elle compte un espace réservé aux détenus ultra-dangereux et est « une des plus sécurisées » du pays, assure la source.

Bénéficiant de complicités internes, « El Chapo » s’était enfui en juillet 2015 de manière spectaculaire de la prison d’El Altiplano, par un trou creusé sous la douche de sa cellule.

Depuis son retour début janvier derrière les barreaux, les autorités ont pris des mesures exceptionnelles pour éviter qu’il ne s’évade à nouveau, avant une possible extradition vers les Etats-Unis.

Article du 02 mars 2016 – « El Chapo » souhaite son extradition rapide vers les Etats-Unis !

« El Chapo » se plaint de « mauvais traitements » en prison. Le baron de la drogue veut accélérer son extradition vers les États-Unis, se plaignant de la prison de haute sécurité près de Mexico où il est détenu.

Le baron de la drogue mexicain Joaquin « Chapo » Guzman, détenu dans un établissement de haute sécurité près de Mexico, a demandé à ses avocats d’accélérer son extradition vers les États-Unis à cause des mauvais traitements dont il serait victime en prison, ont-ils annoncé mercredi.

Après s’être entretenu avec son client, maître José Refugio Rodriguez a indiqué au micro de Radio Formula que le patron du cartel de Sinaloa (ouest) lui avait demandé de faire tout ce qui était en son pouvoir pour « faire cesser la situation qu’il vivait » dans la prison de l’Altiplano. Guzman, 58 ans, se plaint de ne pas bénéficier d’un suivi médical suffisant et ne pas pouvoir dormir à cause des autorités pénitentiaires qui font l’appel très régulièrement.

Mesures exceptionnelles

Bénéficiant de complicités internes, « El Chapo » s’était enfui en juillet dernier de manière spectaculaire de prison par un trou creusé sous la douche de sa cellule. Depuis son retour, début janvier, derrière les barreaux, les autorités ont pris des mesures exceptionnelles pour éviter qu’il ne s’évade de nouveau, avant une possible extradition vers les États-Unis. « Contrairement à ce qu’affirment les autorités pénitentiaires, le fait d’empêcher quelqu’un de dormir est un acte de torture », a ajouté l’avocat d’« El Chapo », qui dit avoir « trouvé un homme désespéré, abattu ».

Les États-Unis ont lancé deux processus d’extradition contre le chef du cartel de Sinaloa, l’un par une cour de Californie et l’autre par un tribunal du Texas pour homicide et trafic de drogue. Le Mexique, qui s’y refusait jusqu’à présent, a accepté l’extradition du baron de la drogue vers son puissant voisin au nord. Après la précédente arrestation de Guzman en février 2014, le président mexicain Enrique Peña Nieto avait refusé son transfert vers les États-Unis, promettant de le juger et de l’incarcérer au Mexique.

Source – Agences