Le Grand Journal » A La Une »
Le président Peña reçoit les premiers explusés des États-Unis !
Publié: 08/02/2017
Source: Le Grand Journal

pena-nieto-migrantes-repatriados-640x400Une centaine de Mexicains expulsés des États-Unis sont arrivés à Mexico, où ils ont été reçus par le président Enrique Peña Nieto. Ils sont les premiers à subir les effets de la promesse de Donald Trump de refouler plus de 3 millions d’immigrants illégaux.

C’est à l’aéroport international de Mexico que sont arrivés les premiers Mexicains expulsés par les États-Unis. Le président mexicain est venu les accueillir en personne.

« Vous n’êtes pas seuls », a déclaré le président à la centaine de ses concitoyens de retour au pays malgré eux. Ne vous sentez pas abandonnés, les portes du gouvernement vous seront toujours ouvertes »

M. Peña Nieto s’est montré rassurant, affirmant que « le gouvernement va aider [les expulsés] à revenir dans [leur] pays ».

Les autorités mexicaines ont en effet mis sur pied un programme spécialement conçu pour les Mexicains renvoyés des États-Unis. Chacun d’entre eux devra passer un examen médical et pourra bénéficier de l’aide nécessaire pour s’établir dans les régions rurales du Mexique.

Or, bon nombre des expulsés ont dû laisser leurs femmes et leurs enfants derrière eux, et ne songent qu’à retourner aux États-Unis pour les retrouver. C’est notamment le cas de Pedro Vasquez, un homme qui a passé 16 ans de sa vie aux États-Unis et dont la femme et les quatre enfants ont la citoyenneté américaine.

Il explique que la situation actuelle est effrayante pour les Mexicains vivant en sol américain. À la moindre effraction, les autorités peuvent les expulser, raconte-t-il.

On estime qu’il y a environ 5,6 millions d’immigrants mexicains illégaux aux États-Unis. Ces derniers risquent l’expulsion s’ils sont interpellés par des policiers ou fonctionnaires américains et ne peuvent présenter des papiers en règle.

Une trentaine de villes américaines dites « refuges » ont toutefois déclaré leur intention de protéger les immigrants clandestins.

Rencontre à Washington pour détendre l’atmosphère

La question des immigrants illégaux est depuis longtemps une source de tensions entre le Mexique et les États-Unis, mais les relations bilatérales sont particulièrement tendues depuis l’élection de Donald Trump, et sa promesse de construire un mur entre les deux pays afin de bloquer l’entrée des Mexicains sans papiers, qu’il qualifie de « criminels ».

Le 26 janvier dernier, le président mexicain avait annulé sa visite prévue le 31 janvier à Washington, où il devait rencontrer son homologue américain. M. Peña Nieto protestait ainsi contre l’insistance de l’administration Trump à vouloir reléguer au Mexique une partie de la facture de ce fameux mur.

Les deux présidents se sont toutefois entretenus au téléphone le 27 janvier pour conclure que leurs équipes se réuniraient afin de trouver une issue à cette crise diplomatique, la pire qu’ont connue les deux pays depuis des décennies..

Une première rencontre a donc été organisée mercredi à Washington, entre le ministre mexicain des Affaires étrangères, Luis Videgaray, le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, et le secrétaire chargé de la Sécurité intérieure des États-Unis, John Kelly. Ils doivent discuter des questions de « la protection des Mexicains aux États-Unis, de l’immigration, de la sécurité et de l’infrastructure frontalière », selon un communiqué de la chancellerie mexicaine.

Le ministre mexicain de l’Intérieur, Miguel Angel Osorio Chong, est également convenu de rencontrer « prochainement » son homologue américain. Cette rencontre doit avoir lieu à Mexico.

Donald Trump a également exprimé à plusieurs reprises sa volonté de renégocier, voire d’abroger, l’Accord nord-américain de libre-échange (ALENA), qui lui apparaît comme trop favorable au Mexique.

Source – Agences