Le Grand Journal » A La Une »
Rallye du Mexique 2017 : chaude victoire de Citroën Racing !
Publié: 14/03/2017
Source: Le Grand Journal
028A000008671440-photo-rallye-du-mexique-2017La troisième manche du championnat du Monde des rallyes vient de se dérouler dans une ambiance « caliente ». Elle s’est terminée sur la victoire de la Citroën C3 de Kris Meeke, pourtant victime d’une sortie route dans le dernier kilomètre.
Ogier pourrait perdre sa 2ème place au classement. (lire plus bas)

Dans la saison du WRC, le Mexique est la première épreuve à se courir sur terre après le Monte-Carlo (asphalte) et la Suède (neige et glace). Il s’agit donc de la première occasion d’observer les « vraies » performances des voitures dans un championnat qui compte huit manches sur treize disputées sur cette surface.

Et cette saison, pour pimenter l’épreuve et apporter du spectacle en centre-ville, les organisateurs avaient imaginé une première super spéciale au cœur de Mexico City. Une bonne idée populaire dans un lieu mythique : la célèbre place historique Zócalo, là même où a été tourné la scène d’ouverture de Spectre, le dernier James Bond.

Chaud devant !

raw (1)Depuis le début de la saison, les concurrents n’avaient pas encore eu l’occasion de braver à la fois l’altitude et la chaleur avec leur nouvelle voiture, dont la puissance atteint maintenant près de 400 ch. Et avec 25°C à près de 3.000 m dans les montagnes de Guanajuato, plusieurs cas de surchauffe moteur ont été relevés. D’abord la Toyota Yaris de Jari-Matti Latvala, qui a dû faire plus de la moitié de la spéciale en mode « liaison », puis la Ford Fiesta de Sébastien Ogier, qui a roulé avec des alarmes de surchauffe, avant celle de son coéquipier Ott Tanak. Par ailleurs, les trois Hyundai de Sordo, Neuville et Paddon ont elles aussi manqué de puissance suite à un problème de filtre à carburant.

Au final, seules les Citroën ont été épargnées. « Nous avons une grosse expérience du rallye du Mexique et c’est ce qui a fait la différence, indique Yves Matton, le directeur de Citroën Racing. Nous avions particulièrement sécurisé ce point car nous connaissons bien les contraintes que l’altitude et la chaleur exercent sur les voitures. Et encore, cette année il n’a pas fait trop chaud, sinon je pense que nos concurrents auraient pu souffrir davantage les jours suivants. »

rawVendredi soir, Kris Meeke comptait déjà plus de 20 s d’avance sur Ogier. Son coéquipier, le français Stéphane Lefebvre, pointait quant à lui à sixième position. Le samedi, alors que sa position de départ ne l’avantageait pas (il ouvrait la route), Kris Meeke a encore creusé l’écart avec Ogier, ce dernier ayant en outre fait un tête-à-queue lui coûtant de précieuses secondes. Neuville, toujours troisième, tentait quant à lui des choix de pneus audacieux afin de tenter de remonter, mais l’écart avec Ogier était déjà trop grand.

Une fin de rallye épique

Le samedi soir, alors que le leader avait plus de 35 s d’avance sur Ogier, il ne restait plus que deux spéciales à parcourir. Autant dire qu’à la régulière, tout modification de classement était impossible. Mais alors qu’il avait course gagnée à moins d’un kilomètre de l’arrivée, Meeke fut victime d’une sortie de piste. Heureusement pour lui, il passera au travers des fourrés, avant d’atterrir sur un parking.

raw (2)C’est alors qu’il entama un véritable gymkhana entre les voitures afin de retrouver la piste et finalement remporter son premier rallye du Mexique, avec seulement 13,8 s d’avance sur Ogier, et 59,7 s sur la Hyundai de Thierry Neuville. « A partir du moment où j’ai perdu le contrôle de la voiture, je n’avais plus d’autre choix que de faire confiance au destin, soupirait le britannique à l’arrivée. Cette fois-ci, les dieux du rallye étaient avec nous. »

Après toutes ces émotions, une certitude réside : ce championnat 2017 tient toutes ses promesses. En effet, les trois premières manches ont été remportées par trois pilotes différents (Ogier, Latvala, Meeke) issus de teams distincts (M-Sport, Toyota, Citroën) !

La prochaine manche du championnat du monde des rallyes aura lieu du 6 au 9 avril sur l’Ile de Beauté, pour le traditionnel Tour de Corse-Rallye de France.

Ogier pourrait perdre sa deuxième place du Mexique

La FIA souhaite inspecter davantage la boîte de vitesses de la Ford Fiesta WRC du Français, deuxième à l’arrivée de la manche mexicaine du calendrier derrière la Citroën de Kris Meeke.

La deuxième place de Sébastien Ogier au Rallye du Mexique est en suspens en attendant le résultat d’une enquête supplémentaire de la FIA concernant la conformité de la boîte de vitesse de sa Ford.

Après davantage de vérifications effectuées sur plusieurs voitures de chez M-Sport, le classement définitif n’a été validé près de trois heures après l’arrivée, dimanche soir à 21h15, mais avec la mention : « sujet à des vérifications supplémentaires de la boîte de vitesses de la voiture #1. »

Selon les informations de Motorsport.com, la boîte de vitesses pourrait être d’un poids inférieur à celui autorisé par le règlement. Aucun membre de M-Sport n’a été en mesure de s’exprimer sur le sujet.

Article du 10 mars 2017 – Le rallye du Mexique débute à Mexico DF ! Suivi des courses…

1118_rally-de-mexico_620x350Le temps d’une soirée, ce jeudi soir, les pilotes de rallye se sont pris pour James Bond. La troisième manche de la saison a en effet débuté à El Zocalo, le centre historique de Mexico, où a été tournée la scène d’ouverture de Spectre, la dernière aventure du plus célèbre des agents secrets.

Après cette spéciale de 3,14 km devant plus de 200 000 spectateurs, les pilotes ont retrouvé les terres qui ont fait la renommé de ce rallye, présent au calendrier depuis 2004. Au programme : 370,46 km de spéciales sur de longues pistes poussiéreuses qui serpentent dans une végétation brûlée par le soleil. Pour être performant, il faut donc s’adapter aux fortes chaleurs, mais aussi à l’altitude, l’ensemble de l’épreuve se déroulant à plus de 2 200 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Avec des pics à plus de 2 700 mètres d’altitude et une spéciale longue de 55 kilomètres, le rallye du Mexique est le plus atypique de la saison. Lire la suite sur le Point.fr

Article du vendredi 10 mars 2017 – Juho Hänninen en tête du rallye

hanninenetu010715lm_riJuho Hänninen s’est emparé de la tête du rallye du Mexique au terme des deux premières spéciales, disputées jeudi autour du «Zocalo», emblématique place du centre historique de Mexico. Pour ce coup d’envoi inédit, les pilotes ont parcouru deux fois (ES0, ES1) une boucle d’1,57km dans un décor classé au patrimoine de l’Humanité, en bordant notamment l’imposante cathédrale métropolitaine et le palais du gouvernement.

Le Finlandais (Toyota), qui sort à 35 ans de deux saisons à l’écart du WRC, s’est élancé entre les gouttes avant que certaines des vedettes du circuit, dont Sébastien Ogier, ne soient perturbés par la pluie. Au général, le Français compte quatre secondes de retard (6e) avant de retrouver vendredi le cadre traditionnel du rallye, dans les montagnes de la Sierra de Lobos et de Guanajuato. «On a fait une erreur, le moteur s’est éteint pendant la série de « donuts »», a commenté Ogier (M-Sport), tout de même meilleur temps de la première spéciale.

Les deux premières spéciales de vendredi ont été annulées

L’ES2 et l’ES3 du Rallye du Mexique ont été annulées vendredi à cause d’un accident de la route. Le pari était osé et il est perdu. Les organisateurs avaient décidé d’organiser, hier, la spéciale d’ouverture de l’épreuve en plein centre de Mexico, soit à 300 km de Léon, où se trouve le parc d’assistance et autour de laquelle les spéciales sont tracées. Si les équipages sont rentrés par avion et sans encombre vers minuit, le convoi transportant les voitures de course a été bloqué de nombreuses heures sur la route par un accident et n’est toujours pas arrivé à Léon alors que le rallye devrait démarrer dans une heure.

Les organisateurs viennent donc d’annoncer l’annulation de la première boucle, qui comprenait deux spéciales. Un nouveau timing sera publié lorsque les équipes auront récupéré leurs WRC.

Source – Agences